Blog Voyage Scandinavie > Islande > Parc national de Vatnajökull

Parc national de Vatnajökull

Vatnajokull Parc National Islande

Le parc national est le plus grand d’Europe et réunit deux anciens parcs nationaux, Jökulsárgljúfur et Skaftafell. Le nouveau parc a été créé en 2008 et occupe une superficie de 12 000 km2.

Le nom du parc vient de l’immense glacier du même nom, qui occupe environ 8 000 km2, soit 8 % de la surface totale de l’Islande. Le glacier est situé sur une chaîne de volcans de près de 2000 mètres de haut. Parmi eux, le Grímsvötn ou le Bárðarbunga. La région a subi plusieurs éruptions récentes (1996, 1998, 2004 et 2011), ce qui montre le cocktail tellurique qu’est l’Islande : eau, glace, terre, feu, lave et vent.

Un monde en création continue.

C’est l’aspect principal du parc de Vatnajökull, c’est pourquoi il a été choisi comme parc national. La nature modifie, invente et s’autodétruit dans cet immense espace. Une sorte de laboratoire de la terre où la glace, l’eau, les vents et la force magmatique se heurtent et luttent pour se dominer. Un paradis pour les photographes, les amoureux de la nature et les alpinistes. La multiplicité des paysages, les modifications causées par la lumière et le temps, provoquent des changements incroyables qui ne peuvent être observés qu’à certains moments. Les montagnes, les plaines, les glaciers, les moraines, les lacs, les volcans constituent un ensemble varié et magique dont on peut profiter pendant des jours.

La variété géologique et physique est très grande. Au nord, un plateau élevé est divisé en de nombreuses zones par des rivières glaciaires. Ces rivières augmentent beaucoup leur débit pendant l’été ou si une éruption fait fondre des zones du glacier. Il est donc recommandé de faire preuve d’une extrême prudence dans tout le parc. Dans cette région, les volcans Askja, Kverkfjöll et Snæfell forment un panorama incroyable.

Le plateau d’Herdubrid est également l’un des endroits les plus spectaculaires, en particulier le canyon de Jökulsárgljúfur. Ce canyon forme la cascade de Dettifoss, où l’on peut voir des formations volcaniques.

Une autre des plus belles et des plus spectaculaires chutes d’eau est celle de Svartifoss.

À l’est, autour du volcan Snefell, on trouve des plaines herbacées appréciées des troupeaux de rennes, très étendues près d’Egilsstadir.

La zone sud est caractérisée par des crêtes montagneuses abruptes causées par les glaciers qui tombent sur les plaines et la côte. Dans cette région, le glacier recouvre le volcan Örafajökull. On trouve également la rivière Skeidará qui crée des dépôts sableux d’origine volcanique, provenant des éruptions du Grímsvötn.

Installations touristiques.

Étant donné l’immensité du parc, il est divisé en quatre zones aux installations différentes et éloignées, évidemment.

La zone nord occupe le nord-ouest du Vatnajökull, la caldeira du volcan Askja et ses environs, le canyon Jökulsárgljúfur et une partie du Jökulsá á Fjöllum. Le centre d’accueil des visiteurs est un camping à Ásbyrgi.

La zone orientale comprend les montagnes de Kverkfjöll et la partie nord-est du Vatnajökull de Snæfellsöræfi. Le centre d’accueil des visiteurs est situé à Skriðuklaustur.

La partie sud de Vatna s’étend au sud-est de la montagne de Lómagnúpur à l’ouest jusqu’à Lón et Lónsöræfi à l’est. Le centre d’interprétation est situé à Skaftafell. D’autres centres d’information sont situés à Höfn, Hoffell, Hólmur et Skálafell.

Dans cette partie du parc se trouve le lac glaciaire de Jökulsárlón, près du village de Höfn. Le lagon est l’un des endroits les plus beaux et les plus touristiques d’Islande.

Enfin, la région ouest du parc occupe le sud-ouest de Vatnajökull, la plus grande partie du glacier, y compris les cratères de Lakagígar et de Langisjór. Le centre d’information se trouve à Kirkjubæjarklaustur.

Seuls les centres d’accueil de Skaftafell et Kirkjubæjarklaustur sont ouverts toute l’année. Celles d’Ásbyrgi et de Vesturdalur sont ouvertes de début mai à septembre. Veuillez noter que la plus grande partie du parc est fermée en hiver.

Pendant l’été, de la mi-juin à la mi-août, le service des gardes forestiers fournit des informations et propose également des visites quotidiennes où les informations sur le parc sont données en anglais, parfois en français ou en allemand.

Sites de camping.

Skaftafell, Ásbyrgi, Vesturdalur sont les trois campings qui sont ouverts pendant les mois d’été. Les installations sont adéquates mais rustiques. Le prix est d’environ 10 euros par personne et par jour.

Comment se rendre au parc national de Vatnajökull

Depuis Reykjavik, vous devez prendre la King Road vers l’est jusqu’à Kirkjubæjarklaustur (269 km 3 heures et 15 minutes), Skaftafell (320 km 4 heures) et Höfn (460 km 5 heures et demi). Du nord, le périphérique nous mènera à Akureyri et Ásbyrgi, déjà dans le parc (540 km, 7 heures de route). Un bon camp de base peut être le village d’Egilsstadir, qui permet également de visiter les fjords de l’est.

Pensez que si vous voulez vous approcher du volcan dans une voiture de location, vous aurez besoin d’un véhicule 4×4 car certaines routes sont des pistes de terre et de gravier.

Conseils pratiques.

La neige peut apparaître à tout moment de l’année. En plus de la sécurité et des soins, il est donc essentiel de se tenir au chaud, d’avoir de bonnes chaussures et des vêtements contre le froid.

L’entrée du parc est gratuite.

Hébergement dans le parc et sur le glacier.

Si vous souhaitez séjourner à proximité du parc, vous pouvez consulter notre page d’hôtels et autres types d’hébergement pour dormir dans l’un des hôtels, chalets, etc. qui sont situés à Höfn, Akureyri, Husavík et dans d’autres villes voisines.